ville fleurie

En un clic...

Vous êtes ici : Accueil Actualités archivées

Actualités archivées

Motion de soutien aux salariés d'Ascométal

29 octobre 2012

Le conseil municipal de Le Cheylas a adopté à l'unanimité une motion en protestation de la suppression de 166 emplois à l'usine Ascométal.

Certains habitants ont fait part à la mairie de leur étonnement en découvrant, à la lecture de leur quotidien local, l'annonce de motions votées par plusieurs conseils municipaux dans des communes voisines en protestation contre les licenciements annoncés chez Ascométal.

« Et nous n'avons rien vu, ni lu, émanant de la commune de Le Cheylas ! »

Que chacun se rassure. Même si le journal local n'a pas su s'en faire l'écho, omettant de le relater, le conseil municipal de Le Cheylas est bel et bien à l'origine de cette motion.

Dans sa séance du 18 septembre 2012, c'est à l'unanimité que les conseillers ont voté, après en avoir délibéré, une motion contre la suppression de 166 emplois et ont exprimé leur soutien aux salariés de l'entreprise. Ce texte a été repris par plusieurs communes de la vallée qui ont ainsi exprimé leur solidarité.

Le texte intégral de la motion

Il est proposé au Conseil municipal, après en avoir délibéré, d’adopter la motion suivante :

La Direction d’ASCOMETAL a convoqué en juillet dernier un Comité central d’entreprise extraordinaire afin de présenter un plan de restructuration. Ce projet de réorganisation conduirait à la suppression de 307 emplois sur les quatre sites français dont 166 sur la commune du Cheylas.  L’entreprise du Cheylas spécialisée dans la production d’aciers à ressort pour l’automobile et les poids lourds est la plus impactée par ce plan de restructuration. Celui-ci prévoit l’arrêt du laminoir à plat et du parachèvement.

Cette annonce constitue une véritable catastrophe économique pour notre commune et l’ensemble du territoire de la Vallée du Grésivaudan. La suppression de 166 emplois sur les 285 que compte le site est vécu par les salariés comme un traumatisme en raison de l’attachement qu’ils portent à leur outil de travail et aux craintes qu’ils ont pour leur avenir professionnel et personnel.

Les salariés ont décidé de se mobiliser afin de préserver leurs emplois et contestent le bien-fondé de cette décision dite « stratégique ». En effet, ils dénoncent la responsabilité du principal actionnaire, le fonds d’investissement américain, Apollo Global Management. Les choix stratégiques opérés par l’actionnaire depuis plusieurs années tendent aujourd’hui à la fermeture du laminoir et du parachèvement et constituent, selon les salariés, un « sabotage » de l’entreprise. Alors même que des disponibilités financières pourraient sauvegarder l’outil de production et les emplois, la Direction d’ASCOMETAL consacre ses fonds au versement de dividendes.

ASCOMETAL fait partie de l’histoire et du patrimoine de la commune. La Municipalité du Cheylas s’est toujours mobilisée pour le maintien de son tissu économique et social et au-delà, pour la préservation de ses emplois. La Municipalité refuse de cautionner des décisions stratégiques conduisant à sinistrer tout un bassin d’emplois et fragiliser des familles entières. Les entreprises cheylasiennes sont le poumon de la commune et d’une partie de la Vallée et doivent impérativement être préservées.

La Municipalité a adressé un courrier à Monsieur Arnaud MONTEBOURG, Ministre du redressement productif, afin qu’il se saisisse de ce dossier. Par ailleurs, la Municipalité se mobilise, en collaboration avec l’ensemble des élus locaux, pour la préservation des emplois du site du Cheylas.
Le Conseil municipal demande le retrait de ce plan et apporte son soutien aux salariés dans leur action pour le maintien des 166 emplois menacés.

Le Conseil municipal, après en avoir délibéré, APPROUVE la motion contre la suppression de 166 emplois et de soutien aux salariés de l’entreprise ASCOMETAL.

Adopté à l’unanimité.

Voir toutes les actualités archivées


Accueil Plan du site Crédits Net élus

Mairie de Le Cheylas - Rue de la Poste - 38570 LE CHEYLAS - Tél : 04 76 71 71 90 - Fax : 04 76 71 84 98 - Formulaire de contact